Category Archives: Villes

Au marché de Masaya.

Au marché de Masaya on y trouve n'importe quoi de l'artisanat en bois des chaussures jusqu'au toit des chapeaux pour le soleil des hamacs pour le sommeil de jolis cochons-tirelires et des souvenirs en cuir des montagnes de vaisselle sur des brod'ries en dentelle. Aux instruments de musique posés sur les stylos Bic les bracelets font valoir qu'ils sont bien plus beaux à voir. Les sobres paniers d'osiers se permettent ...

Granada l’enchanteuse.

Granada est la première ville coloniale fondée au Nicaragua par Francisco Fernandez de Cordoba en 1524. Située au pied du Volcan Mombacho et à l'extrémité nord-ouest du lago de Nicaragua, le plus grand lac d'Amérique centrale (quatre-vingt fois la superficie de Paris), la ville est connectée par ce lac et par le Rio San Juan ...

Dans le coin d’Estelí.

Esteli est célèbre pour ses réserves naturelles où vous pouvez dormir quelques nuits chez l'habitant dans des "communautés" vivant de façon pas mal traditionnelle, et célèbre pour ses points de vue desquels vous pouvez admirer jusqu'au Honduras. Depuis ces points de vue s'observent des couchers de soleil magnifiques, apparemment tous les soirs aussi beaux, qu'est-ce qui ...

Matagalpa, hors des sentiers courbatus.

Les conquistadors espagnols rencontrèrent plusieurs communautés indigènes cohabitant dans les montagnes du Nord du Nicaragua, dont les Molaguina, appelant leur ville "Matlatlcallipan" dans leur langage Nahuatl, qui donnera naissance au nom actuel "Matagalpa". Matagalpa est une des capitales du café du Nicaragua, mais le café on commence à connaître. À part ça, la position de ...

León, l’universitaire révolutionnaire.

León ressemble à Antigua, en plus chaude, en plus sale et plus pauvre. En plus séduisante quoi. Avec Granada que vous connaîtrez plus tard, León est un des deux joyaux coloniaux du Nicaragua. Fondée en 1524 par Francisco Fernandez de Cordoba, la ville fut capitale du pays jusqu'en 1857 et centre religieux du Nicaragua et ...

Alegria, capitale florale.

La principale activité économique d'Alegria fut longtemps la culture du café, mais les temps changent, comme vous le remarquez le matin devant votre glace. Aujourd'hui la floriculture prend le dessus, et fait partie des charmes de ce petit village perché, quand au cours d'une promenade vous admirez ses rues couvertes de pétales multicolores, remplissant l'air ...

El Mozote et son histoire (d’horreurs).

Le Salvador aussi a son Oradour-sur-Glanes. Il s'appelle El Mozote, et se situe au nord-est du pays, dans une région montagneuse et sèche contrôlée par la guerrilla lors de la guerre civile entre 1980 et 1992. L'histoire politique du Salvador au XXe siècle est dominée par des coups d'états et des fraudes électorales, de la part ...

Marcala, en plein pays Lenca.

Si vous aimez pas le café, ni l'aloe vera (qui se déguste en boissons gélatineuses, délicieuses), ni même faire de la randonnée (bouuuh), vous n'avez rien à faire à Marcala. Mais je ne voulais pas quitter le Honduras sans m'imprégner une dernière fois de cette poussière qu'on trouve dans ses villages paumés, et vous en faire profiter ...

Comayagua, capitale refoulée.

Comayagua fut fondée en 1537 pour remplacer Trujillo dans son rôle de capitale du Honduras. Plus proche du centre géographique du pays, plus proche des mines d'or et d'argent, avec un meilleur climat, Comayagua reçoit le siège du diocèse du Honduras en 1561. Trois siècles plus tard, en 1880, la capitale est déménagée quelques dizaines ...

Les Garifunas de Livingston.

La ville côtière de Livingston seulement accessible en bateau me permet d'avoir un premier aperçu de la culture Garifuna, une culture totalement différente de la culture maya dans laquelle je trempais jusqu'à présent, comme par exemple à Chichicastenango. En 1795, les esclaves noirs africains travaillant sous le joug britannique sur l'île de Saint Vincent (Caraibes) ...